Les cours de Feldenkrais™

Où et quand pratiquer?

  • Les cours collectifs se déroulent :
    les Mardis de 12h30 à 13h30 Cours s’adressant aux danseurs ou personnes ayant une aisance avec le mouvement en général, ou ayant déjà eu une pratique soutenue du Feldenkrais.
    Les Jeudis de 12h30 à 13h30 Cours pour personnes désirant améliorer leur confort quotidien. (rythme doux et lent)
  • Les séances individuelles d’Intégration fonctionnelle se font sur rendez-vous :
    06 89 40 43 77

Au dojo zen Shikantaza 19 bld Talabot 3000 Nîmes
Sur inscription uniquement.

Comment ça se passe?
Pleine Conscience en mouvement, réappropriation de soi

La Méthode Feldenkrais™ c’est un peu comme une école du mouvement. En pratiquant, vous apprenez à mieux vous connaître, à libérer le mouvement.
Lors d’une séance collective, le praticien vous propose différentes séquences et vous oriente oralement.
Lors d’une séance individuelle le praticien vous guide manuellement et sur un projet individualisé.
Dans les deux cas, il vous invite de façon très concrète et tout en douceur, à sentir, explorer, découvrir, prendre conscience de vos points d’appuis, du champs de la gravité, de l’articulation naturelle de votre squelette…. Vous comprenez concrètement comment mieux vous organiser, vous clarifiez ce qui est facile et ce qui l’est moins, et vous trouvez  des solutions.

Le praticien amène l’élève à découvrir comment une séquence s’organise de façon organique et fonctionnelle. C’est à dire que c’est en faisant l’expérience de la séquence que l’élève approfondi la perception qu’il a de lui-même et en tire un apprentissage, une prise de conscience.

Pour qui?
Besoin de confort, de calme, d’efficacité avec moins d’efforts ?

La méthode Feldenkrais™ s’adresse à toute personne à la recherche d’un meilleur confort dans leur vie quotidienne, mais aussi aux sportifs et aux artistes (danseurs, circaciens, musiciens, chanteurs…). Tous à la recherche d’une meilleure distribution du mouvement, tout en soignant l’attention et la qualité. Elle peut accompagner les personnes en rétablissement après un accident,  une opération, ou souffrant de douleurs chroniques. A ce titre la méthode Feldenkrais™ intéresse aussi les professionnels de la santé (Kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens).

Enfin, elle interpelle aussi les pédagogues car elle est porteuse de principes profondément humanistes et émancipateurs.

A quoi ça sert ?
Vers une écologie de soi dans son environnement

Au fur et à mesure que vous pratiquez, vous agissez avec une meilleure connaissance de vous-même. Vous trouvez une qualité de mouvement plus fluide grâce à une  coordination clarifiée et à un tonus musculaire adéquat et équilibré parce qu’en meilleure adéquation avec la réalité physiologique et la loi de la gravité.

Avec la méthode feldenkrais, il s’agit d’avantage d’apprendre à se connaître que de savoir se contrôler:

« Comment se connaître soi-même ? En apprenant à agir non pas « comme il faut », mais comme on le fait effectivement. »
(Tiré de L’évidence en question de Moshe Feldenkrais.)

La pratique régulière permet de faire coïncider petit à petit, son schéma corporel avec sa réalité physiologique. Tout mouvement devient alors plus facile et comme naturel. La personne se sent comme libérée et boostée dans ses potentialités.

Vous apprenez à supprimer tout effort inutile ce qui vous permet de vous mouvoir avec plus de légèreté, de souplesse, de dynamisme et d’équilibre. Vous constatez une amélioration  globale de l’usage que vous faites de vous-même et de votre capacité d’agir en général (en terme d’économie d’énergie, d’efficacité, de facilité et de confort).

Apprendre : « Lorsque l’impossible devient possible, le possible facile, le facile agréable,
l
‘agréable devient beau et esthétiquement juste pour soi. »
Moshé Feldenkrais

Cette méthode s’inscrit dans le champs de l’éducation somatique (Ce champs pédagogique regroupe différentes méthodologies qui s’intéressent à l’apprentissage de la conscience du corps en mouvement dans son environnement social et physique, comme par exemple le Body mind centering, la méthode Alexander, l’Eutonie…).
Loin d’être une pratique auto-centrée, la méthode Feldenkrais interroge nos habitudes de mouvement et nos attitudes face à notre environnement, ainsi que notre disposition au changement.

 Pour prévenir tout malentendu. Si elle est essentiellement subjective, personnelle et intériorisée, l’éducation somatique vise néanmoins une relation sensible et harmonieuse avec l’environnement. Il ne s’agit pas d’une plongée « nombrilique » dans le corps pour y rester. La conscience ne s’arrête pas à la surface de la peau. Nous sommes en continuité avec l’environnement et dans cet environnement, il y a d’autres personnes, d’autres espèces et tout une continuité interactive du milieu avec notre propre existence. En ce sens l’éducation somatique est foncièrement écologique. N’y a-t-il pas là toute une école de la responsabilité ? 

Yvan Joly M.A. (Psy.)
est pychologue et praticien-formateur de la méthode Feldenkrais.